«

»

Vernon, brèves de conseil municipal

 

Conseil municipal de Vernon, 13 janvier 2012.

 

Vendredi dernier avait lieu le premier conseil municipal de l’année à Vernon. La mairie a annoncé le bouclage financier du dossier de rénovation des Boutardes subventionné par l’ANRU, des projets en bords de Seine, et le réaménagement de places en centre-ville pour les plus gros dossiers. Mais avant, voici les brèves.

 


 

Les tarifs de l’étude dirigée ont été augmentés de 2 à 3 % en fonction des niveaux de revenus des parents, une augmentation qui suit l’inflation (2,5 % en 2011). Jean-Luc Miraux (Vernon Réussite) s’est plaint de ne pas disposer des tarifs de 2011 pour pouvoir comparer. Philippe Nguyen Thanh les a alors énoncés, en rappelant qu’avant la mise en place du quotient familial en 2010, le tarif était de 1,66 euros pour tous1.

 


 

La mairie a renouvelé le contrat qui permet à Bouygues Telecom d’avoir une antenne de téléphonie mobile en haut de la mairie, pour huit ans reconductibles et la somme de 6100 euros par an2. Suite aux interrogations de Jean-Luc Miraux, Gabriel Sino, l’adjoint en charge du dossier, a assuré que la nouvelle installation serait contrôlée régulièrement, afin de vérifier qu’elle respecte les règlementations européennes en matière d’émission d’ondes électromagnétiques3. Ce renouvellement fut voté à l’unanimité.

 


 

Jean-Luc Lecomte, adjoint à l’urbanisme, a expliqué au conseil les retards de certains travaux de voirie en cours (exemple : rue des prés, à Vernonnet). Lors de ces travaux, il était prévu de remplacer les éclairages publics. Malheureusement, la société troyenne Petitjean, qui fournit Vernon comme nombre d’autres communes françaises en candélabres, est actuellement en liquidation judiciaire. Un processus que l’adjoint qualifiera de “casse industrielle”, et dont une des conséquences est l’impossibilité pour le moment que Petitjean fournisse ses clients.

 

L’élu communiste a informé le conseil que ses services essaieront de “compléter les chantiers en cours de réalisation” en cannibalisant les candélabres déjà reçus en prévision des prochains chantiers. Cependant, cela fera probablement perdre du temps aux services techniques pour la réalisation des travaux de voirie prévus en 2012, alors que l’année vient de commencer.

 


 

Dans le quartier des Boutardes, la mairie va ouvrir début mars un atelier d’outillage et de bricolage. En effet, certains entretiens en vue du projet ANRU ont révélé que “de nombreux appartements sont peu entretenus par les habitants eux-même, faute d’outillage et d’espaces pour bricoler”. L’endroit sera supervisé par un animateur et des habitants bénévoles du quartier. Des habitants qui sont d’ailleurs à l’origine du projet, et qui ont été remerciés par le maire au conseil.

 

La structure s’est vue assigner trois fonctions :

  • Atelier de bricolage, supervisé par l’animateur et les habitants des Boutardes qui ont des compétences dans le domaine. 
  • Prêt de matériel aux habitants qui veulent réaliser des travaux d’entretien chez eux. 
  • Un réseau d’échange de savoirs et de compétences entre habitants.

 


 

Comme Philippe Nguen Thanh l’avait annoncé la semaine dernière, il a proposé au conseil une motion marquant l’opposition des élus vernonnais “à la fermeture des services de chirurgie et de maternité” et à toute réduction des effectifs hospitaliers. Cette motion insiste également sur l’importance de l’hôpital de Vernon pour le Nord-Est du département, et de la nécessité qu’il reste attractif pour les médecins et les patients. Enfin, la motion affirme, sur un plan plus national, que “les difficultés financières sont générées en partie par le mode d’attribution des dotations à l’hôpital public”.

 

Malgré les quelques références à la politique gouvernementale en matière de santé, Jean-Luc Miraux et Vernon Réussite ont voté en faveur du texte :

Nous voterons sans aucune difficulté ce texte, que je trouve marqué au coin de la modération, et pour lequel je partage l’avis exprimé dans la quasi-totalité du document.

 

Bernard Touchagues (parti de la France), qui a également voté en faveur du texte sans être “forcément d’accord” avec les remarques nationales, en a profité pour faire montre d’un certain pessimisme :

Je crois que la bataille de l’hopital a été perdue dès le départ. Lors de la création d’un syndicat interhospitalier [NdA : prélude à la fusion entre Évreux et Vernon], on aurait dû se regrouper avec l’hôpital de Gisors, se tourner vers le Nord-Est du département. Les garanties données lors de la fusion étaient virtuelles et éphémères. J’espère que nous le regretterons le plus tard possible.

 

La motion, qui a donc été votée à l’unanimité des élus au conseil municipal, sera envoyée au préfet de l’Eure. Elle est consultable en cliquant sur le lien : Motion pour l’avenir de l’hôpital, 13 janvier 2012.

 

 

  1. Les tarifs de l’étude dirigée s’échelonnent maintenant de la gratuité à 2,04 euros, en fonction des revenus du foyer. []
  2. Un tarif dans la moyenne pour ce genre d’installations. Par ailleurs, ce tarif augmentera chaque année en suivant l’indice des loyers de l’INSEE []
  3. La nouvelle installation doit également amener une couverture en 3G autour de la mairie, contre une connexion GSM uniquement auparavant. []

Lien Permanent pour cet article : /2012/01/vernon-breves-de-conseil-municipal-2/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>