«

»

Le Cercle d’Etudes Vernonnais en pleine croissance

 

Jean Castreau, le secrétaire du CEV, présente le rapport moral de l'association. À sa droite, Michel Mallez et Jean Pouëssel.

Jean Castreau, le secrétaire du CEV, présente le rapport moral de l’association. À sa droite, Michel Mallez et Jean Pouëssel.

 

Jeudi dernier se tenait l’assemblée générale du CEV, le club d’histoire de Vernon, devant une quarantaine d’adhérents plutôt âgés. Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur : les finances du club sont saines, les adhésions sont en hausse, et les projets nombreux. Le CEV compte ainsi plus de 150 membres aujourd’hui, contre 125 il y a deux ans.

 

 

C’est Jean Castreau, le secrétaire de l’association, qui a présenté aux membres les réalisations de 2012. Et il y en a ! Outre ses huit conférences historiques annuelles, le CEV a participé, entre autres, aux journées du patrimoine et au grand déballage de Vernon.

 

Pour le président, Jean Pouëssel, les conférences sont un tel succès que la salle Maubert est remplie “très régulièrement”, avec plus de 100 spectateurs. Il parle de “grande satisfaction”, même si il déplore l’absence d’une salle de taille intermédiaire à l’espace Philippe Auguste1.

 

Le budget du CEV, c’est environ 8000 euros chaque années, y compris une subvention de 1250 euros en provenance de la mairie de Vernon. Subvention qui, d’après Jean Baboux, est utilisée à peu de chose près pour produire le Cahier Vernonnais. Ce livret annuel, vendu dans Vernon à un prix modique, est un peu “la danseuse” du CEV, et une des fiertés de l’association.

 

Marie-Christine Chauffeteau, adjointe à la culture de Vernon et membre de Vernon Défis (écologistes), était présente à l’assemblée générale, et fut remerciée publiquement par le président de l’association2. Elle a félicité sans réserve les membres du CEV, et les a assurés de la reconduction de leur subvention :

Je dois avouer que je ne connaissais pas le CEV avant d’arriver à la mairie. C’est avec plaisir que j’assiste, de temps en temps, à vos conférences. Merci pour ce que vous apportez […], et à votre public fidèle, car vous arrivez à réunir un nombre constant de personnes sur des sujets parfois pointus.

 

Interrogé en aparté, Jean Pouëssel a couvert d’éloges l’adjointe à la culture :

Je crois qu’on a de bonnes relations, notamment avec Madame Chauffeteau, qui non seulement vient aux assemblées générales, mais aussi à des conférences. Nous n’étions pas habitués à ça : elle s’intéresse réellement à ce dont nous parlons.

 

Pour le reste, il a rappelé qu’au sein même du bureau de direction du CEV, “toutes les tendances politiques” existaient. Et s’est dit satisfait des rapports entre l’association et la mairie de Vernon :

La mairie de Vernon nous a dépanné à plusieurs reprises, lorsque nous avions des problèmes pour trouver une salle. Ceci dit, nous n’avons jamais eu de problèmes avec la mairie, quelle que soit sa couleur politique.

 

 

 


 

Pratique

 

Le Cahier Vernonnais 2013 est en vente, au prix de 10 euros, au musée de Vernon et à la librairie “La compagnie des livres” (rue d’Albuféra), ou de 12 euros par correspondance. Il contient cinq articles (110 pages) :

  • Déroulement précis de la bataille de Cocherel.
  • Exploration des comptes de la Collégiale de Vernon au début du XVème siècle, sous l’occupation anglaise.
  • Explications historiques des panneaux en bois de l’orgue de la Collégiale, datant du début du XVème siècle.
  • Transfert du Parlement de Rouen (cour de justice) à Vernon, décidé en punition par le roi de France. Article accompagné de dessins anciens du couvent des Cordeliers et de la Collégiale.
  • Comptes-rendus de lectures, l’un sur la kommandantur de Vernon pendant l’occupation nazie, l’autre sur le département de l’Eure sous le directoire.

 

Les prochaines conférences du CEV, à retrouver dans l’agenda :

  • 14 février : l’ancienne école militaire des Andelys.
  • 21 mars : la ligne Maginot.
  • 11 avril : les ponts sur la Seine de l’Eure de 1940 à 1965 (destructions et reconstructions).

 

 

  1. Entre les salles Maubert, qui peut recevoir 100 personnes, et Viking, qui a une capacité d’environ 400 places. []
  2. Le seul autre homme politique présent était Jean-Luc Miraux. []

Lien Permanent pour cet article : http://vernonpolitique.info/2013/01/le-cercle-detudes-vernonnais-en-pleine-croissance/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>