«

»

Sébastien Lecornu parle de sécurité aux vernonnais avec Bruno Beschizza

 

Bruno Beschizza, au premier plan, et Sébastien Lecornu.

 

Le premier décembre dernier, Générations Vernon, le groupe politique créé par Sébastien Lecornu et affilié à l’UMP, est venu parler de sécurité1. Pour cela, un poids lourd de la jeune garde de l’UMP était présent : Bruno Beschizza, aujourd’hui élu UMP d’Ile-de-France, ancien secrétaire général d’un syndicat de policiers.

 

 

Ce sont 200 personnes d’une moyenne d’âge de 55 ans environ, qui sont venues assister à cet exercice. Celui-ci semblait très bien rôdé sur la forme : aux questions faussement naïves d’un Sébastien Lecornu se faisant “l’avocat du diable” comme il le dit lui-même, répondait un Bruno Beschizza qui connaissait son sujet et n’hésitait pas à voler dans les plumes de son propre parti pour appuyer un argument.

 

Par ailleurs, un mini-journal fut distribué à cette occasion (selon une commentatrice et Le Démocrate, ce journal “Horizons” , tiré à 9000 exemplaires, était déjà distribué avant cette réunion. Dont acte.) . Ce journal reprenait (entre autres) les résultats du sondage qu’avait fait Générations Vernon au printemps dernier. On s’étonnera de ne pas y trouver de mention de l’UMP en dehors de la présentation de Sébastien Lecornu, et malgré les paroles de celui-ci à la réunion : “On ne va pas s’en cacher, on est UMP”2 .

 

Les propos de Bruno Beschizza, eux, sont assez clairs au niveau municipal3 :

  • Il faut armer les policiers municipaux car ceux-ci “sont considérés comme de vrais policiers par les truands”. Il faut donc les entraîner en conséquence, et leur donner les mêmes moyens que ceux de la police nationale.
  • Il faut renforcer la vidéo-surveillance/vidéo-protection, et renouveler régulièrement le matériel de celle-ci.
  • Il faut que la police municipale collabore pleinement avec la police nationale et la gendarmerie. Un exemple vernonnais fut donné à cette occasion, en mentionnant la nécessité que les flux vidéo de la police municipale soient relayés en direct à la police nationale : il semblerait que cela soit faisable par radio, sans tirer de très coûteux câbles de fibre optique.

 

Ces propos de Bruno Beschizza témoignent d’une adhésion totale de Sébastien Lecornu et de son groupe aux positions défendues par l’UMP au sujet de la sécurité. Si Sébastien Lecornu n’en a pas parlé, on peut supposer que ces mesures seront mises en oeuvre si son groupe est élu en 2014, ou qu’elles seront du moins sérieusement étudiées. C’est là une vraie différence politique avec la municipalité actuelle, ainsi qu’avec le mandat précédent de Jean-Luc Miraux, qui n’était pas allé jusqu’à fournir des armes à feu aux policiers municipaux.

 

Un seul point est resté totalement absent de la discussion entre Sébastien Lecornu et Bruno Beschizza : celui du coût pour une municipalité que toutes ces mesures entraînent. Un coût non négligeable, un bon entraînement aux armes à feu comme la vidéo-surveillance étant des dispositifs qui entraînent d’importantes dépenses annuelles pour une mairie. Si Sébastien Lecornu est élu en 2014, il lui faudra diminuer les dépenses municipale dans d’autres secteurs pour réaliser l’ambitieux programme de sécurité qu’a présenté Bruno Beschizza ce soir-là.

 

A la police municipale de Vernon, on se montre dans l’ensemble très favorable aux propos tenus par Bruno Beschizza à cette réunion de Générations Vernon, car “ses propositions correspondent” aux revendications des syndicats de policiers municipaux. On m’y fera remarquer toutefois avec un sourire que Bruno Beschizza a “parfois exagéré” en dramatisant la présentation de la situation, pour appuyer son propos.

 

 

 


 

Aller plus loin

  • La double interview de Philippe Ngyen Thanh et de Bruno  Beschizza sur le sujet de la réunion, parue la veille dans Paris Normandie.

 

 

  1. Un Sébastien Lecornu qui révèlera ce soir-là être d’ailleurs officier de gendarmerie de réserve. []
  2. On notera que dans le journal distribué à l’occasion, Sébastien Lecornu décrit les membres de Générations Vernon comme étant de “sensibilités différentes” et non de l’UMP. Ce qui est un discours proche, pour ne pas dire identique, à celui tenu depuis plus longtemps par Vernon Réussite et Jean-Luc Miraux. Mise à jour : Sébastien Lecornu m’informera en janvier 2012 du fait que si lui soutient l’UMP, ce n’est pas le cas de Générations Vernon. []
  3. Au niveau national, Bruno Beschizza a surtout parlé d’une harmonisation des statuts, les policiers municipaux manquant selon lui de certains pouvoirs. Ainsi que d’un armement systématique des policiers municipaux, à l’inverse de la situation actuelle où il faut émettre une dérogation municipale pour armer les policiers. Il demande également une meilleure collaboration entre les services de police, une collaboration inscrite dans la loi. Les juges furent également mentionnés négativement, avec notamment des remises de peine que Bruno Beschizza et l’UMP jugent visiblement inutiles, et même dangereuses. []

Lien Permanent pour cet article : http://vernonpolitique.info/2011/12/sebastien-lecornu-parle-de-securite-aux-vernonnais-avec-bruno-beschizza/

30 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Elisabeth RAOULT

    Vous parlez dans votre reportage d’un “mini-journal distribué à l’occasion”. C’est quoi, ce journal?

    S’agirait-il du N° 1 d’Horizons 2014, le gratuit qui avait été annoncé par le Démocrate vernonnais dès le 16 novembre 2011 (p. 2) et qui fut ensuite distribué, bien avant la conférence du 1er décembre ?

    S’il s’agit bien de ce mini-journal, je précise qu’il donne les résultats (éloquents, avec camemberts) du sondage dont vous reproduisez le questionnaire…vide.
    Oubli de votre part ?

  2. Loris Guémart

    Il s’agit bien du premier numéro d’Horizons 2014. Je ne savais pas qu’il avait été distribué avant la conférence, l’article a été modifié en conséquence. Merci pour cette correction.

    Je reproduis malheureusement le lien vers le questionnaire vide, parce que ce mini-journal n’est pas consultable sur le site internet de Générations Vernon. S’il l’était, je n’ai aucun problème pour remplacer le lien actuel, peu satisfaisant effectivement (ça permet au moins de se faire une idée des questions posées) .

    En ce qui concerne le contenu de fond du questionnaire et de ce premier numéro d’Horizons, je ne l’ai pas traité car cela ne me semblait pas le sujet de la réunion (si j’avais eu du temps en novembre, et que j’avais été au courant, j’aurais parlé de la chose plus en longueur, et scanné les pages) . Je me suis contenté d’une remarque de forme, car il me semblait y avoir une légère incohérence entre ce numéro d’Horizons et ce qu’a dit Sébastien Lecornu à cette réunion consacrée à la sécurité.

  3. Alexandre

    Quoi de plus facile de faire dire ce que l’on veut à un sondage fictif.
    Quant au programme et aux mesure annoncés par M. Lecornu (simple copier-coller de celui de l’UMP) s’il devait être élu à Vernon, je n’ose imaginer les conséquences non seulement d’un point de vue social mais aussi économique.
    Mais étrangement comme vous le souligner si justement l’affiliation de GV est à géométrie variable. Dans les propos, c’est de l’UMP tout “craché” mais on se pose faussement dans une posture d’ouverture. Comme l’on dit familièrement “MON ŒIL “

  4. Luc L.

    C’est qui ce lecornu. Est ce qui vient a vernon. Est ce qui discute avec les habitant. Est ce qui rencontre les association. Je vois qui fait des reunion pour dire ce qui fera a vernon car je lis le demo mais jamais avant. On peut pas y aller mais je sais pourquoi, je suis pas sur les liste ump. Faut pas nous prendre pour des abruti. Il sait rien sur vernon. Il connait pas nos problème. Alors il arrête.
    J’ai 23 ans et pas de boulot. Il propose quoi pour l’emploi. J’ai un gamin, pour lui il propose quoi. Je sais RIEN

  5. Luc L

    C’est qui ce lecornu. On est jamais averti quand y fait des reunion. Je lis le demo sinon jamais d’invit. Est ce qui vient a vernon. Est ce qui rencontre les assos. Est ce parle au jeune. Il connait pas nos problème. J’ai 23 ans et un gamin. Je trouve pas de boulot. Il a quoi comme solution pour nous. Et pour mon fils. Qu il arrête de prendre les gens pour des abruti parce que nous on ne se fera plus avoir.

  6. Non aux "passe droit"

    Après vérification j’ai confirmation de la nomination de Lecornu sous lieutenant de réserve par décret du  Président de la République le 26 juillet dernier. As t il seulement fait son service militaire ?
    On est en plein foutage de gueule. J’ai dans ma famille et dans mon entourage des militaires et des agents de la force publique qui n’ont même pas eu de promotion malgré des années de service.
    Il faut absolument dénoncer cela. Ça ne peut plus durer ! C’est une honte !

  7. Loris Guémart

    @Non aux « passe droit » :

    Merci pour l’information (j’aurais dû la trouver aussi, vous faites le boulot à ma place).

    Je ne suis absolument au courant du fonctionnement de l’avancement militaire ou de son nouveau statut depuis que la gendarmerie est passée au ministère de l’intérieur. J’en sais encore moins sur le fonctionnement de la réserve de la gendarmerie, ou les nominations présidentielles dans ce corps. Je ne peux donc vous en dire plus.

    Ceci dit, quand je croiserai Sébastien Lecornu, je lui poserai la question du grade et de ce qui le justifie.

    Aux autres lecteurs : le document dont parle ce commentateur est en libre accès sur Légifrance.

  8. Non aux "passe droit"

    A titre d’information:
    Pour la Gendarmerie, il faut également effectuer une PMSG (Préparation aux Missions Supérieures de la Gendarmerie)[3] qui dure entre 4 et 5 semaines à l’ESOG de Châteaulin (29). Cette étape réussie permet d’accéder au PEOR module 1, dont la validation ouvre enfin à la formation du PEOR module 2[4]. À partir de là, les EOR accèdent, dans des délais raisonnables mais variables selon les régions, au grade d’Aspirant. Il faudra compter un certain nombre de jours de réserve pour que, deux ans plus tard, l’Aspirant soit proposable au grade de sous-Lieutenant puis, selon le même schéma, au grade de Lieutenant

  9. Loris Guémart

    @Non aux “passe droit” :

    Merci pour ces informations.

  10. Non aux "passe droit"

    @M. Loris Guémart
    Je serais très curieux de savoir comment à 24 ans et compte tenu des nombreuses activités de M Lecornu ( car j’ai fait ma petite recherche) peut on occuper autant de fonctions . Je rappelle que M. du haut de ses 24 ans ey en à peine 2 ans voire même 1 ans, est Conseiller auprès du Ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de l’aménagement du territoire, Secrétaire départemental adjoint UMP, sous lieutenant de réserve de la gendarmerie et apparemment étudiant en droit.
    Ma question sera très courte: “super doué ou super pistonné ?”

  11. Loris Guémart

    @Non aux « passe droit » :

    Les deux ne sont pas incompatibles. Je vous l’ai dit, je lui demanderai ce qui a mené à sa nomination à la réserve de la gendarmerie.

  12. Le Gaulois

    Lecornu à Vernon,
    INCONNU !
    Pour ceux qui l’on croisé,
    PAS LE BIENVENU !
    Lui comme maire !
    Je préfère être PENDU !
    Ses valeurs,
    Celles d’un F…-C.. !
    Son projet,
    Celui d’un PARVENU !

  13. Loris Guémart

    @Le Gaulois :

    En avoir fait des vers sauve votre commentaire de ma modération. J’avoue avoir du mal à comprendre pourquoi ce billet attire autant de commentaires violemment opposés à Sébastien Lecornu.

  14. Le Gaulois

    Un simple micro trottoir vous apportera la réponse. Un samedi matin sur le marché pourquoi pas!
    Merci pour la publication

  15. Loris Guémart

    @Le Gaulois :

    Vous en écrivez trop ou trop peu là ! Je suis certain que les futurs lecteurs de cet articles trouveraient intéressant que vous détailliez un peu vos griefs.

    En dehors de son “débarquement” à Vernon, ce que je peux comprendre comme étant mal vu, j’ai plus de mal avec le rejet qu’il semble susciter sur sa personne (plus que son programme par exemple) .

  16. Le Gaulois

    Il y aurait beaucoup à dire et le moment venu, vous aurez les réponses à toutes vos questions. Mai 2012, au même titre que l’UMP, la vérité éclatera.

  17. Squal

    Pour ce qui est de la réserve, vous semblez tous découvrir la lune !

    Depuis maintenant plusieurs années, la gendarmerie s’est lancée dans une grande phase de recrutement de réservistes pour palier à leurs difficultés d’effectifs.

    Recrutement sur des grades divers qui reposent sur le niveau d’étude et sur les missions que la gendarmerie compte ensuite confier aux réservistes.

    La préparation militaire est en effet le mode principal d’intégration mais il en existe en fait d’autres. Des modules de formation internes, passage devant une commission à la Direction Générale, etc.

    Bref, le piston peut fonctionner mais il n’est pas vraiment utile : la gendarmerie recrute !

    Pour ce qui est du décret présidentiel, c’est la norme pour tous les officiers d’active et de la réserve de toutes les armées françaises.

    Et pour ce qui est que M. Lecornu n’ait pas fait son service militaire…difficile de lui reprocher la suspension du service national il y a maintenant 15 ans par Jacques Chirac !

    Que des gens ne soient pas d’accord avec M. Lecornu c’est normal, mais jouer sur cette affaire de réserve n’est pas très honnête !

  18. Le Gaulois

    @Squal
    Merci pour ces précieux renseignement. Vous qui paraissez très informé de l’avancement au combien mérité de M Lecornu, n’est il pas tenu à un devoir de réserve et si cela est le cas, comment ne pas entraver ce devoir avec ses prises de position et son engagement politique.
    Mais peut être que le statut de réserviste le permet.
    Pour ce qui est du piston …

  19. Loris Guémart

    @Squal :

    Vous avez raison, évidemment, en ce qui concerne le service militaire. Merci pour vos précisions sur le fonctionnement de la réserve de la gendarmerie. Comme vous avez l’air de connaître un peu le sujet, je me posais deux questions :

    1/ Il y a forcément un stage ou une formation obligatoire, non ? Ou le diplôme suffit à définir le grade sans forcément de formation pour chaque nomination ?

    2/ Y a-t-il une rémunération associée à la réserve, et si oui, est-elle permanente ou liée aux mobilisations ?

  20. Le Gaulois

    PS: @ Squal
    Pour ce qui du service, merci de me le rappeler mais propos était de dire que c’était un minimum quand on est potentiellement amené à être sur le terrain et de surcroit commander des hommes. Donc comme il n’y a plus de service obligatoire, M Lecornu a t’il suivi une formation ou un décret via une intervention ministérielle comme je l’imagine, a suffi.

  21. Squal

    1/ Une formation obligatoire commune à l’ensemble des grades. Celle-ci peut être la PMGS ou autre (formation dans une autre armée, formation interne, etc.).

    Mais l’attribution du grade dépend avant tout du niveau d’études. Les règles sont les mêmes dans l’armée d’active. Un candidat à St-Cyr ou à l’EOGN doit avoir son BAC+3 /+4. Pendant sa scolarité, il est aspirant. A la sortie, il est sous-lieutenant (premier grade des officiers). Idem dans la réserve.

    2/ L’indemnisation est conditionnée par la convocation. Un jour travaillé = un jour soldé. Principe là aussi commun à toutes les réserves de toutes les armées. Pour un sous-lieutenant, il faut compter 68 euros par jour de mobilisation. Et un réserviste ne peut être mobilisé que 60 jours max par an… La réserve génère bien souvent des frais pour le réserviste, donc on ne fait rarement cela pour l’argent !

    (http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/sites/Gendarmerie/Presentation/Reserve-gendarmerie/Limites-d-age-et-remuneration-journaliere)

    Tout cela est archi codifié et, c’est bien logique, particulièrement rigide eu égard au caractère militaire de la gendarmerie. Peu de place au piston…

    @ Gaulois :

    Une fois de plus, je ne cherche pas à défendre ce M. Lecornu que je ne connais pas. Je cherche juste à ce que l’on ne se serve pas de la réserve (dont je fais parti à la Base aerienne d’Evreux) pour vos combats politiques.

    Les réservistes sont tenues effectivement à un devoir de réserve lorsqu’ils sont sous l’uniforme. Heureusement, ils conservent leurs droits et devoirs de simple citoyen lorsqu’ils sont civils (sinon cela reviendrait à ce que les réservistes ait moins de droit que les militaires d’actives (!)).

    Beaucoup d’hommes politiques, de chefs d’entreprises, de responsables associatifs et mêmes syndicaux (j’en connais un dans l’éducation nationale) sont dans la réserve. L’armée cherche d’ailleurs bien souvent à les attirer pour capter leur potentiel et en faire des “ambassadeurs” (comme dans la réserve citoyenne).

    Enfin, la question du devoir de réserve, si on suit votre raisonnement, devrait s’appliquer à l’ensemble des hauts-fonctionnaires de ce pays.. Pourtant ce sont eux qui majoritairement sont engagés en politique…

  22. Loris Guémart

    @Squal :

    Merci pour ces réponses fort instructives. Il est rassurant que la formation soit une étape impérative pour devenir réserviste, quelles que soient les modalités d’admissions.

    Et cela lève au passage tout doute quand à la nature de la nomination de Sébastien Lecornu, qui n’a rien à gagner à se trouver dans la réserve (à part l’estime de certains, comme la désapprobation d’autres électeurs).

  23. Squal

    @ Gaulois :

    Je n’avais pas vu votre autre commentaire.

    Vu l’acharnement suspect et quasi haineux que vous portez contre M. Lecornu, je vous suggère de lui poser la question vous même car vous, vous devez surement le connaitre.

    Une chose est certaine, jamais la gendarmerie ne mettra quelqu’un sur le terrain sans une formation (ne serait-ce que pour le port de l’arme..). Donc rassurez-vous, il a dû suivre sa formation militaire. Je ne vois pas comment il peut en être autrement. D’ailleurs, qu’est-ce-qui vous fait croire qu’il ne l’aurait pas suivi ? Pourquoi monter ce fait en épingle ???

  24. Le Gaulois

    Loin de moi l’idée de me servir de l’Armée ou toute autre corps au service de notre pays à des fins politiques mais ce que je trouve aberrant comme inacceptable (et c’est aussi le cas dans la Police Nationale) voir des hommes sans aucune expérience de terrain ou de commandement, nommés sous officiers ou officiers. Quand je vois et ceci dans mon entourage proche (parents et amis) engagés depuis très longtemps pour certains et bloqués au grade le plus bas …

  25. Squal

    Mais, cher Gaulois,

    Cela ne doit pas vous gêner. Il ne faut jamais comparer la réserve opérationnelle, la réserve citoyenne où l’on vous file un grade mais vous ne faites rien, c’est bénévole et il n’y a même pas d’uniforme !) et l’armée d’active.

    Ce ne sont pas les mêmes missions, pas les mêmes rémunérations, pas les mêmes conditions d’avancement, etc. C’est une force d’apoint, qui prend de l’importance depuis la fin du service national. Les officiers de réserve peuvent avoir des commandements mais ils relevent de la conception théorique d’une mission ou bien ils vont commander un détachement de réservistes. De plus, les réservistes sont toujours accompagner de militaires d’actives.

    Tout cela est bien rodé. Engagez-vous, et vous verrez !

  26. Le Gaulois

    Quel intérêt alors d’octroyer un grade si c’est pour voir en cas de mobilisation des hommes inexpérimentés sur le terrain que l’on devra encadrer. Nos officier qui eux ont une réelle expérience n’ont’ils pas mieux à faire que de surveiller ces derniers alors qu’ils ont de vrais soldats à diriger. De plus je pense et de l’avis d’un ami qui a servi dans le Golf et en Afganistan que l’Armée a besoin d’un vrai recrutement c’est à dire des vrais soldats. Je le cite: “A quoi bon une armée de réservistes qui par essence pour la grande majorité ne sera pas opérationnelle en cas de conflit ?”
    Et si on veut des réservistes ils ne peuvent au motif d’être diplômés, pistonnés, formés de quelques jours se prétendre gradés. Un grade est un grade et il doit de mériter en tant que tel. Je trouve étonnant que vous, soldat d’expérience et de services rendus à la Nation trouviez normale que l’inexpérience soit associée au commandement. Mais je respecte votre avis même si je ne le partage pas

  27. Squal

    Tout simplement : nous sommes bien contents de trouver les réservistes pour faire ce que les militaires d’actives n’ont plus le temps de faire ! C’est aussi simple…

    Et puis bon nombre de tâches que l’on demande aux réservistes sont des tâches de soutien, non dépourvues de noblesse, mais qui ne nécessitent pas non plus 30 ans d’expérience !

    Il vaut mieux un réserviste dégourdi, qu’un mauvais militaire d’active !

    Je peux vous suivre pour l’Afghanistan ; d’autant que la France n’a aucun réserviste déployé là bas !!!!

    Et puis, entre sécuriser la vallée de Kâpissa contre les talibans, et faire un contrôle alcoolémie à Ecos, je pense qu’il y a un pas…

    Allez, bonne journée.

  28. Le Gaulois

    Bonne journée et bien qu’en désaccord sur ce sujet, bravo pour votre engagement.
    Cordialement

  29. Zupéen27

    Monsieur Loris je fais pas de politique. Tous pareil mais y en a marre de se faire avoir. Je suis né à Vernon mais je n’ai jamais voter sauf en 2008. Je suis déçu. Beaucoup autour de moi aussi. Je me renseigne alors. Je sais assez de chose maintenant pour l’avenir. Vous ne comprenez pas pourquoi il y a beaucoup d’énervement quand on parle de lecornu. Je vous rassure. Il ne faudra pas longtemps pour comprendre. Oui monsieur lecornu on vote. J’ai bien vu qu’on ne vous intéresse pas mais vous aussi vous nous intéressez pas. Si beaucoup de gens ne vous aiment pas, il faudrait vous poser des questions mais je pense que vous savez très bien pourquoi. On est français même si ça vous plait pas

  30. Loris Guémart

    @zupéen27 :

    Je n’ai pas grand-chose à vous répondre, car comme Le Gaulois vous vous en tenez aux sous-entendus. Le vôtre, est cependant plus transparent quant à ce que vous attribuez à Sébastien Lecornu : si c’est de ne pas se préoccuper des ZUP de Vernon, vous avez tout à fait le droit de l’écrire. Si c’est d’être raciste, vous faites bien de vous abstenir, car cela serait diffamatoire (et donc passible de poursuites judiciaires) .

    Vous parlez du vote, j’en profite pour rappeler que ceux qui n’ont jamais voté ont jusqu’au 31 décembre pour s’inscrire sur les listes électorales et voter aux élections présidentielles et législatives de 2012. Plus personnellement, il me semble positif que vous ayez décidé de voter aux prochaines élections (et au suivantes, j’espère) , comme pour tout citoyen. Ne pas voter, c’est s’assurer que les politiques ne vous prêteront pas attention. Voter est s’assurer d’exercer ce pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>