Vernon Politique
Vernon devra attendre 2014 pour sa halte fluviale aux Tourelles
Conseil communautaire Intercommunalité Tourisme

Vernon Devra Attendre 2014 pour sa Halte Fluviale aux Tourelles

Cela fait maintenant un moment qu’est attendue la valorisation du site des Tourelles. Cela passe en partie par le désenvasement des berges, afin d’accueillir des petits bateaux de plaisance dans une « halte fluviale » sur le site de la base nautique. Les élus vernonnais ont appris au dernier conseil communautaire la date de fin des travaux, prévue en 2014 par la CAPE. Ce qui a entraîné les protestations du maire de Vernon, et quelques explications quant à l’avenir du tourisme fluvial à Vernon.

Aux remarques de Philippe Nguyen Thanh qui exprimait sa déception, en particulier parce que “2014 c’est très très loin” , le président Gérard Volpatti répondit qu’il “était d’accord sur le retard” . Il argua également du fait que ce n’était “pas de la faute” de la CAPE, car “le maître d’oeuvre nous a mis dedans” .

En effet, ce chantier était prévu de manière bien plus précoce, mais l’entreprise chargée du chantier des Tourelles a failli à ses obligations, obligeant la CAPE à relancer un appel d’offres, avec tous les délais supplémentaires que cela entraîne. Le maire de Vernon, lui, est persuadé “qu’on peut faire ça beaucoup plus vite” , même en sachant que la CAPE a “eu des problèmes” . Gérard Volpatti a assuré qu’il commencerait le chantier plus tôt s’il le pouvait, sans trop y croire.

Dans ce même domaine du tourisme fluvial à Vernon, cette fois-ci à propos de l’ouverture de deux, voire trois quais pour les croisiéristes sur la Seine (au lieu d’un actuellement) , Gérard Volpatti s’est plaint sans détours de l’attitude de Voies Navigables de France, qui a la haute main le long de la Seine.

En effet, la ville de Vernon a de nombreuses demandes de compagnies de croisières pour les années à venir, trop en tout cas pour son unique quai actuel jugé “trop petit, avec des accès de sécurité mal faits” par le président de la CAPE. Ces demandes sont prévues pour augmenter fortement avec le développement du tourisme fluvial et l’ouverture du canal Seine-Nord en 2017, qui reliera le Nord de l’Europe avec la Seine par voie fluviale.

Selon Gérard Volpatti, la question est de “savoir si VNF voudra bien donner l’accord pour un deuxième quai, facile à faire” . Les négociations semblent difficiles entre la CAPE et VNF sur le sujet, amenant Gérard Volpatti à dire au conseil communautaire, sans ambages mais avec une ironie perceptible : “VNF, on se demande s’ils veulent accueillir des bateaux sur l’eau” . Souhaitons pour Vernon et la CAPE qu’ils le veuillent bien…

Related posts

La CAPE Se Paye un Sondage pour Ses Dix Ans, et un Candidat Vernonnais le Détourne

EdNonrev

Ordures à Vernon : Les PAVE de la Discorde

EdNonrev

Leave a Comment